top of page

L'impact visuel de l'usine des 62 éoliennes a-t-il été minimisé ? (19-20 - Bretagne du 5/12/ 2023)

🌬️ L'usine d'Éoliennes de la Baie de Saint-Brieuc : Un Paysage Transformé Alors que les travaux du parc éolien en Baie de Saint-Brieuc s'achèvent, les 62 éoliennes, prêtes à être mises en service au début de l'année prochaine, dessinent un nouveau paysage. Visible même depuis les remparts de Saint-Malo, à 30 kilomètres de là, ce projet soulève une question importante : avons-nous sous-estimé leur impact visuel ?


L'usine d'éoliennes depuis la pointe de St Cast avec le château de la Roche Goyon ©Bertrand Panchout
L'usine d'éoliennes depuis la pointe de St Cast avec le château de la Roche Goyon ©Bertrand Panchout

📸 En 2015, 73 photomontages avaient été créés par Géophom pour montrer ce à quoi pourrait ressembler ce parc éolien. Aujourd'hui, la réalité dépasse ces images et change notre perception des lieux emblématiques comme la Pointe du Cap Frehel ou la plage de Sables d’or les Pins. Mais au-delà des images, c'est le sentiment personnel de chacun face à ces changements qui compte. Pour certains, comme la famille Joüon Des Longrais du château de la Roche Goyon, ces éoliennes altèrent des paysages chers et familiers.


L'usine d'éoliennes depuis la pointe de St Cast avec le château de la Roche Goyon ©Bertrand Panchout

Cette usine d'éoliennes en Baie de Saint-Brieuc représente une forme significative de 'pollution visuelle' qui contraste avec la gestion habituelle des nuisances visuelles dans la région. Alors que les panneaux publicitaires des commerçants le long des routes ou l'ancien restaurant "La Fauconnière" ont souvent été critiqués, notamment dans une zone Natura 2000 pour leur impact visuel, l'approche semble différente pour l'usine éolienne. Ce double standard soulève des questions sur la cohérence de notre perception de la pollution visuelle.


En outre, il est crucial de considérer l'impact de cette installation sur le tourisme, un pilier économique clé de la région. Les plages et les sites naturels de Bretagne attirent de nombreux visiteurs chaque année, en quête de paysages pittoresques et d'une expérience authentique. La présence imposante de ces éoliennes à l'horizon modifie considérablement l'esthétique de nos paysages côtiers. Cette transformation du panorama marin pose la question : les touristes seront-ils toujours aussi enthousiastes à l'idée de passer du temps sur des plages offrant une vue sur une usine de taille monumentale en pleine mer ? Cette interrogation est d'autant plus pertinente que la région s'efforce de préserver son attrait naturel et son charme traditionnel.


Ainsi, il devient essentiel de peser le pour et le contre en termes d'impacts visuels et écologiques (pour les fonds marins, pour les oiseaux et animaux marins...), mais également en termes de retombées économiques, notamment sur le secteur touristique. La vision d'un développement durable et respectueux de l'environnement doit inclure tous ces aspects pour une harmonisation réussie entre progrès technologique et préservation de la beauté naturelle et de l'attrait touristique de la Bretagne.


De plus, il est à noter que cette usine a été construite à la limite de cette zone Natura 2000, une aire protégée destinée à préserver la biodiversité et les habitats naturels. Ce choix de localisation pour un projet aussi massif et potentiellement intrusif interroge sur les décisions prises en matière de conservation de l'environnement et de préservation des espaces naturels. La proximité avec une zone aussi sensible mériterait une attention particulière et une évaluation approfondie des impacts écologiques et visuels, aspects qui semblent avoir été sous-estimés ou du moins peu médiatisés jusqu'à aujourd'hui.


Cette situation amène également à s'interroger sur la véritable efficacité des zones protégées comme Natura 2000. Quel est l'intérêt de déclarer des zones comme étant protégées si, à leurs frontières immédiates, on autorise la construction d'installations industrielles d'envergure ?


© reportage vidéo de france3 bretagne par Fabrice Leroy et Benoit Levaillant


🏰 Face à ces réactions, la question se pose : ne devrait-on pas envisager d'éloigner davantage les futures éoliennes des côtes pour les fondre dans l'horizon? Un débat qui sera crucial pour les prochains projets d'éolien en mer prévus pour 2024 ou 2025.


🌍 Votre avis compte ! Partagez vos pensées sur ce sujet important. Ensemble, explorons comment l'énergie éolienne et la préservation de nos paysages peuvent coexister.

Lors des Assises de la pêche et des produits de la mer, qui se sont déroulées le 22 septembre 2022 à La Rochelle, Hervé Berville, alors secrétaire d’État à la mer, avait exprimé des réserves quant à la manière dont le projet du parc éolien de Saint-Brieuc a été géré. Il a souligné le déficit de communication et de concertation autour de ce projet, en déclarant : « Le parc éolien de Saint-Brieuc n’est ni fait, ni à refaire ». Ces propos ont été appuyés par des membres de son entourage, qui ont ajouté : « Ce qui s’est passé à Saint-Brieuc n’est pas un exemple à suivre pour les futurs champs éoliens ». Ces déclarations, rapportées par Ouest-France, mettent en lumière les difficultés et les tensions entourant le développement de projets d'énergie renouvelable en France, notamment dans des zones à forte valeur écologique et économique.

Cette situation complexe en Baie de Saint-Brieuc, où se confrontent des intérêts environnementaux, économiques et touristiques, a donné naissance à diverses initiatives et mouvements de contestation. Parmi eux, l'association 'Gardez les caps', qui se mobilise activement pour la préservation des paysages et de l'environnement côtier face à l'installation de grandes infrastructures industrielles. Pour en savoir plus sur leurs actions et leurs positions, vous pouvez consulter leur site web : [http://gardezlescaps.org/](http://gardezlescaps.org/).

Le cas de l'usine d'éoliennes en Baie de Saint-Brieuc soulève non seulement des questions sur la gestion de la pollution visuelle et l'impact sur le tourisme, mais aussi sur l'importance du dialogue et de la concertation dans la mise en œuvre de projets d'envergure affectant des zones sensibles. Il devient impératif de trouver un équilibre entre les impératifs de développement durable et la nécessité de préserver l'intégrité des sites naturels et les intérêts des communautés locales.



Reportage dans le 19-20 du 5 Décembre 2023 en Bretagne sur l'impact visuel de l'usine d'éoliennes a t-il été minimisé ?


Sources : Merci à Bertrand Panchout pour les images qu'il nous fournit régulièrement depuis le début de la construction de cette usine d'éoliennes..




L'article sur le sujet par France 3 Bretagne :





Posts à l'affiche
Posts Récents