Le drapeau d'hermines plain

Le drapeau flottant au sommet de la vigie du donjon est la bannière d’hermines adoptée en 1316 par Jean III, duc de Bretagne, qui décida de changer d’armoiries par le semé de mouchetures d’hermines dit « d’hermines plain » en héraldique. Ce drapeau historique de Bretagne est encore très populaire et utilisé au cours de manifestations historiques et fêtes religieuses, par certains bagadoù ou encore mairies et flotte sur des bateaux de plaisance, forteresses, châteaux et églises de Bretagne.

800px-Coa_Illustration_Ermine_spots.svg.png

Hermine

En héraldique, l'hermine est une fourrure figurée par un champ d'argent (blanc) semé de mouchetures de sables (noires).

Parfois, l'hermine désigne abusivement une moucheture seule, représentant la queue de l'hermine.

 

Pierre Mauclerc de dreux.jpg

Pourquoi l'hermine comme symbole de la Bretagne ? 

L' hermine – an erminig –   vêtue de sa robe hivernale symbolise depuis le XIVe siècle le Duché de Bretagne. 

À l'époque médiévale, les chevaliers les plus riches recouvraient leurs boucliers de fourrure d'hermines afin d'amortir les coups d'épées. Les croisés de Bretagne arboreront un drapeau blanc orné d'une croix noire tout comme l'hermine avec son pelage hivernal.

L'hermine symbolise la Noblesse, le Courage, la Pureté.

Jugée incorruptible, la fourrure d'hermine orne aussi les manteaux des rois, les toges des magistrats...

Alix Duchesse de Bretagne (1201 - 1221) épouse en 1214 Pierre Mauclerc de Dreux (1187 -1250).

Cadet de la famille de Dreux, il ne peut prendre les armoiries de son ascendance et doit donc adjoindre une brisure herminée noire et blanche, au blason des Dreux.

Les princes bretons arboreront ainsi durant plus de cent ans les armes des Dreux : un échiqueté d'or et d'azur, brisé par un champ d'hermines plain.

La légende

Kentoc’h mervel eget bezan saotret *

Plutôt la mort que la souillure*

Durant un hiver,  Jean III partit en chasse. Il fut alors témoin d’une scène pour le moins édifiante. Un groupe de paysans avait acculé au bord d’un cour d'eau trouble une hermine au pelage blanc immaculé. Celle-ci faisait face à ses agresseurs. Jean III conclut que l'animal préférait mourir plutôt que de souiller sa blanche fourrure. Le Duc demanda la grâce de la bête et associa à l’emblème de la Bretagne cette noble devise : Kentoc’h mervel eget bezan saotret *.


Cette légende,  très souvent attribuée à Anne de Bretagne (1477 – 1514) est aussi parfois attribué à Alain II – Barbetorte (900 – 952) ou bien encore à Conan Mériadec (IVe – Ve siècle).

L'Ordre de L'Hermine

C'est à Jean IV en 1381 alors duc de Bretagne que nous devons la création de l'Ordre de l'Hermine, faisant partie des plus anciens ordres militaires et honorifiques d'Europe.

Parure d'or et d'argent symbolisé par une hermine passante arborant une écharpe à mouchetures.

Avec comme devise A ma vie.

Aujourd'hui encore, l'Ordre de l'Hermine distingue ceux et celles qui oeuvrent ou ont ouvrés pour le rayonnement de la culture bretonne.

Source : https://www.nhu.bzh/lhermine-symbole-bretagne/