top of page

Qu'est ce qu'un Blason (armoiries) ?

Introduction au Blason Médiéval


Le blason médiéval, également connu sous le nom d'armoirie, est un symbole héraldique complexe qui a joué un rôle essentiel dans la société médiévale européenne. Cet article explorera l'origine, la signification et les éléments constitutifs d'un blason médiéval.


Origine du Blason Médiéval


Les blasons médiévaux ont vu le jour au XIIe siècle en Europe, principalement en France et en Angleterre. Ils ont évolué à partir des besoins militaires, car les chevaliers et les guerriers médiévaux avaient besoin de moyens visuels pour identifier les combattants lors des tournois et sur le champ de bataille. Les premiers blasons étaient souvent simples, composés de couleurs de base, de lignes et de formes géométriques.

L'émail Plantagenêt demeure la plus ancienne représentation héraldique en couleurs connue mais n'est pas la ancienne, certains sceaux étant encore plus anciens.


Émail à l'effigie de Geoffrey Plantagenêt, comte d'Anjou, conservé au Musée Jea-Claude Boulard Carré Plantagenêt au Mans

Signification des Blasons


Les blasons médiévaux avaient une signification symbolique profonde. Chaque élément du blason, appelé "meuble héraldique", représentait généralement un aspect de la vie, de la personnalité ou des exploits du porteur. Les animaux, les plantes, les objets et les couleurs avaient tous une signification spécifique, permettant de communiquer des informations sur la famille ou l'individu associé au blason.

Blason des Goyon avec le lion

Les merlettes sur le blason des Goyon Matignon

Éléments Constitutifs d'un Blason


Un blason médiéval se compose de plusieurs éléments clés :


  • Écu : Il s'agit de la forme principale du blason, généralement un bouclier, sur lequel sont placés les autres éléments.


  • Champ : Le fond de l'écu, qui peut être de différentes couleurs. Le choix du champ avait souvent une signification symbolique.


  • Meubles Héraldiques : Ce sont les symboles et les figures placés sur le champ. Les animaux, les armes, les couronnes et autres éléments étaient couramment utilisés.


  • Devise : Une phrase ou un slogan placé sous l'écu, souvent en latin, qui exprimait les valeurs ou les aspirations du porteur du blason. Comme sur celui de Jacques François Léonor Goyon de Matignon, prince de Monaco.

Blason de la famille Goyon : D'argent au lion de gueules couronné d'or (sceau de 1219)

Devises de Goyon et Matignon : "Honneur à Goyon, Liesse à Matignon."

"Keransker samehec, Keransker guhiméhec" Château redoutable, châtelain secourable.

"Virtute tempore" Vertu temporelle. source

Blason de la famille Goyon : D'argent au lion de gueules couronné d'or (sceau de 1219)

Évolution des Blasons


Les blasons médiévaux ont évolué au fil du temps, devenant de plus en plus élaborés et complexes. À mesure que la société médiévale progressait, les blasons sont devenus des symboles de prestige social et de pouvoir. Les règles strictes de l'héraldique ont été développées pour réglementer la création et l'utilisation des blasons.



Blason de la famille Matignon

D'or à deux fasces nouées de gueules, accompagnées de neuf merlettes de même en orle, 4. 2. 3; qui est Matignon. (sceau de 1289)



Blason de la branche ainée des Goyon Matignon (sceau de 1448)

Écartelé ; aux I et IV d'argent au lion de gueules couronné d'or (Goyon) ; aux II et III d'or à deux fasces nouées de gueules, accompagnées de neuf merlettes de même en orle, 4. 2. 3 qui est Matignon. (sceaude 1448)



Blason de la branche ainée des Goyon Matignon (sceau de 1448)

Utilisation des Blasons


Les blasons étaient largement utilisés dans la noblesse médiévale pour identifier les familles, les chevaliers et les seigneurs. Ils étaient également incorporés dans les bannières, les sceaux et les monuments. Les blasons étaient un moyen puissant de marquer l'appartenance à un groupe social et de transmettre des informations sur l'identité et la réputation d'une personne.


Évolution des armes à travers ceux de la famille Goyon

Blason de Étienne Gouyon, chevalier, seigneur de Launay-Boquien, amiral de Bretagne, maréchal de Bretagne,

Blason de Étienne Gouyon, chevalier, seigneur de Launay-Boquien, amiral de Bretagne, maréchal de Bretagne,

Écartelé ; aux I et IV d'argent au lion de gueules couronné d'or (Goyon) ; aux II et III d'or à deux fasces nouées de gueules, accompagnées de neuf merlettes de même en orle, 4. 2. 3 qui est Matignon.10 (sceau de 1448)



Blason de la branche de Goyon-La Moussaye, sceau de 1448

Ecartelé ; aux I et IV d'argent au lion de gueules couronné d'or (Goyon) ; aux II et III d'or à deux fasces nouées de gueules, accompagnées de neuf merlettes de même en orle, 4. 2. 3 qui est Matignon. (sceau de 1448)




Charles de Goyon (1564-1648), comte de Torigni, chevalier du Saint-Esprit (2 janvier 1599),

D'argent au lion de gueules couronné d'or



prince de Mortagne après depuis son mariage avec Léonore d'Orléans de Longueville

Ecartelé : aux 1 et 4 d'argent au lion couronné de gueules, (Goyon) ; aux 2 et 3 d'azur à trois fleurs de lys d'or, au lambel d'argent en chef et à la barre de gueules brochant, (Orléans-Longueville).



Charles Auguste Goyon, comte de Matignon et de Gacé,

Écartelé : aux 1 et 4 d'argent au lion de gueules, armé lampassé et couronné d'or (Goyon) ; aux 2 d'azur à trois fleurs de lys d'or, au lambel d'argent en chef et bâton d'argent brochant (Orléans-Longueville) ; au 3, d'azur à trois fleurs de lys d'or, au bâton de gueules brochant (Bourbon).



Léonor Ier Goyon de Matignon (1604-1680), évêque de Lisieux, commandeur du Saint-Esprit (31 décembre 1661),

Écartelé : aux 1 et 4 d'argent au lion de gueules, armé lampassé et couronné d'or (Goyon) ; aux 2 d'azur à trois fleurs de lys d'or, au lambel d'argent en chef et bâton d'argent brochant (Orléans-Longueville) ; au 3, d'azur à trois fleurs de lys d'or, au bâton de gueules brochant (Bourbon).




François Goyon de Matignon (1607-1675)

François Goyon de Matignon (1607-1675), comte de Torigni et de Gacé, marquis de Lonrai, chevalier du Saint-Esprit (31 décembre 1661),

Écartelé : aux 1 et 4 d'argent au lion de gueules, armé lampassé et couronné d'or (Goyon) ; aux 2 d'azur à trois fleurs de lys d'or, au lambel d'argent en chef et bâton d'argent brochant (Orléans-Longueville) ; au 3, d'azur à trois fleurs de lys d'or, au bâton de gueules brochant (Bourbon).



Jacques François Léonor Goyon de Matignon, prince de Monaco sous le nom de Jacques Ier, après son mariage avec Louise-Hippolyte Grimaldi

Fuselé d'argent et de gueules.



Héritage des Blasons Médiévaux


Même si l'ère médiévale a pris fin il y a longtemps, l'héritage des blasons médiévaux perdure aujourd'hui. Ils sont encore utilisés dans la symbolique des armoiries nationales, des institutions militaires et des familles nobles. Les blasons continuent de fasciner les amateurs d'histoire, d'héraldique et de généalogie, préservant ainsi un élément important de l'histoire médiévale européenne.


Les blasons médiévaux sont bien plus que de simples symboles héraldiques. Ils représentent une riche tradition historique et culturelle qui a façonné l'identité et la société de l'Europe médiévale, et leur signification perdure encore de nos jours dans le domaine de l'héraldique et de la symbolique.


Sources :


° Livre de "Du rocher de La Latte au rocher de Monaco, LES GOUYON MATIGNON, huit siècles d'histoire, leurs juveigneurs, leurs alliances et leurs demeures", aux éditions régionales de l'Ouest, 2007

° Livre le château de la Roche Goyon dit Fort La Latte, imprimerie de la manutention Mayenne, 1973, SEKIJÔ NO SHI (Le maître du lieu, pseudonyme de Frédéric Joüon Des Longrais)



Comentarios

Obtuvo 0 de 5 estrellas.
Aún no hay calificaciones

Agrega una calificación
Posts à l'affiche
Posts Récents
Archives
Rechercher par Tags
Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • TikTok
bottom of page