top of page

La cloche de la chapelle du château de la Roche Goyon, Fort La Latte

Le saviez-vous ?


C'est gravé dans la cloche...


Dans la paisible chapelle du château de la Roche Goyon (Fort La Latte), un trésor d'histoire réside dans le doux tintement de sa cloche. Cette cloche, ornée d'un texte en latin ancien, porte en elle les mots gravés par le temps, révélant une histoire qui transcende les siècles.


La restauration de la chapelle du château de la Roche Goyon ©collection Château de la Roche Goyon


Le texte latin gravé sur la cloche est le suivant :


T VOX DOMINI SUPER AQUAS Ÿ EGO HELENA FERDINANDUS FUI

BENEDICTA ANNO INCARNATIONIS DOMINI MCMXXXIX Tf PII PAPAE

DUODECIMI ANNO PRIMO FRANCISCO SERRAND BRIOCENSI EPISCOPO

HIPPOLYTO BROUARD PAROCHO PLEVENONIS + PATRINUM HABUI

LUDOVICUM HUGONEM COMITEM DE LANTIVY DE TREDION ET MATRINAM

ANNAM MARCHIONISSAM DU BOUILLY DU FRETAY BENEFACTRICEM f IN

CAPELLA SANCTI MICHAELIS DE ROCA GOYON NUNC FORT LA LATTE

RESTITUTA FUI FREDERICO JOÜON DES LONGRAIS ET UXORE YOLANDA

DE LA TAILLE TRETINVILLE AUCTORIBUS AREMORICUM HOC CASTRUM

REFICIENTIBUS 1 A FULGURE ET TEMPESTATE LIBERA NOS DOMINE

T ME FECIT PACCARD





La fin de la restauration de la chapelle du château de la Roche Goyon ©collection Château de la Roche Goyon


Traduction en français :


"La voix du Seigneur sur les eaux. Moi, Helena Ferdinandus, ai été bénie en l'an de l'incarnation du Seigneur 1939, sous le pontificat de Pie XII, la première année de l'épiscopat de François Serrand à Brécey, ayant pour parrain Hippolyte Brouard, curé de Plevenon. J'ai eu pour marraine Ludovic Hugon, comte de Lantivy de Trédion, et pour marraine Anne, marquise du Bouilly du Fretay, bienfaitrice, dans la chapelle de Saint-Michel de Roche Goyon, aujourd'hui Fort La Latte, restaurée par Frédéric Joüon Des Longrais et son épouse Yolande de la Taille Trétinville, avec le soutien des Bretons rénovant ce château. De la foudre et de la tempête, Seigneur, délivrez-nous. Fabriqué par moi, Paccard."


Ce texte latin sur la cloche est une précieuse relique de l'histoire de cette chapelle et du château de la Roche Goyon."


La chapelle du château de la Roche Goyon ©collection Château de la Roche Goyon


Le saviez-vous ?


Inspiré de Plurien...


Le magnifique clocher qui surplombe la chapelle du château de la Roche Goyon, aujourd'hui un véritable trésor architectural, trouve son origine dans une période de grands travaux de restauration menés avec passion et dévouement entre 1931 et 1939. C'est grâce à son nouveau propriétaire Frédéric Joüon Des Longrais que ce clocher a vu le jour, et son inspiration a été puisée dans le clocher emblématique de l'église du village de Plurien, situé à quelques kilomètres seulement du château.


La chapelle du château de la Roche Goyon ©collection Château de la Roche Goyon


Lorsque Frédéric Joüon Des Longrais s'est engagé dans la restauration de la chapelle, il avait à cœur de préserver l'essence historique et culturelle de la région. Le clocher de l'église de Plurien, un symbole ancestral de foi et de résilience pour la communauté locale, l'a profondément marqué. Il a ainsi décidé de puiser dans l'élégance et la grâce de ce clocher pour concevoir le nouveau clocher de la chapelle de la Roche Goyon.


Le clocher et le porche de l'église Saint-Pierre à Plurien 1931 ©collection Château de la Roche Goyon


Le résultat est un hommage vivant à l'histoire et à la tradition de la région. Le clocher restauré s'élève majestueusement, rappelant aux visiteurs et aux fidèles l'importance de cette connexion spirituelle et culturelle entre les deux lieux. Frédéric Joüon Des Longrais a minutieusement reproduit les éléments architecturaux qui font le clocher de Plurien, préservant ainsi un lien indélébile entre ces deux joyaux du paysage breton.



La restauration de la chapelle du château de la Roche Goyon ©collection Château de la Roche Goyon


À travers les décennies, ces deux clochers se dressent comme des gardiens silencieux du patrimoine, rappelant à tous ceux qui les contemplent que l'inspiration, transmise de génération en génération, perpétue la beauté de notre histoire commune. Le clocher de la chapelle de la Roche Goyon, créé sous la vision de Frédéric Joüon Des Longrais et inspiré par celui de l'église de Plurien, perpétue cette précieuse tradition architecturale et spirituelle, rendant hommage à ceux qui ont préservé et partagé la richesse de la culture bretonne.

Posts à l'affiche
Posts Récents
Archives
Rechercher par Tags